Accueil

Connexion

Que faire avec la catastrophe écologique de Mercier après 40 ans? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Ecrit par Mon Plan Vert, le 03-12-2007

Publié dans : Actualités, Eau


Lagunes MercierLa Coalition nationale pour la décontamination de Mercier invite la population à dire son mot et à poser des questions le 4 décembre prochain, lors de l'assemblée d'information organisée par le gouvernement du Québec sur la gestion future de la contamination des anciennes lagunes de Mercier. Une invitation qui s'adresse non seulement aux citoyens de Mercier, mais aussi à ceux de toutes les municipalités environnantes qui sont directement concernés par la plus importante catastrophe écologique de l'histoire du Québec. Une nouvelle gestion a été proposée récemment, à la suite de l'initiative du député de Châteauguay, Jean-Marc Fournier, qui souhaite sortir enfin le dossier de l'impasse. Plusieurs demandes des groupes environnementaux ont été retenues, notamment en ce qui concerne la surveillance de l'Incinérateur de déchets toxiques. Dans le cadre de cette relance, le ministère du Développement durable, de l'Environnement et des parcs (MDDEP), suggère maintenant une approche différente: les contaminants ne seront pas retirés des anciennes lagunes et le gouvernement s'en remettra à la compagnie Clean Harbours (Tricil-Laidlaw) pour gérer les eaux polluées de la région. Cette solution est-elle acceptable? Pourquoi réduire la responsabilité de la compagnie à l'égard de cette catastrophe? Quel est l'impact de la pollution de l'air, du sol et de l'eau sur la santé? Est-ce qu'en abandonnant l'idée même de la décontamination, le gouvernement se rallie à l'argumentaire de la compagnie propriétaire  de l'incinérateur et des terrains contaminés? Autant de questions que soulève le coordonnateur de la coalition des groupes écologistes, Michel Préville, et que pourront demander à leur tour les citoyens lors de la rencontre qui aura lieu le du 4 décembre, à 19 heures, à la salle du Boisé située au 719, Saint-Jean-Baptiste, à Mercier.

« La population a longtemps été mise à l'écart dans ce dossier. En participant à cette séance d'information, elle a l'occasion d'y être active et d'agir pour l'amélioration de son environnement. C'est la responsabilité de chacun d'entre nous d'y être », explique Luc L'Écuyer d'Héritage Saint-Bernard, groupe membre de la Coalition. « Si on ne dit rien, il ne se passera rien et nous resterons la poubelle du Québec » ajoute-t-il. La coalition profitera de la séance d'information pour recueillir les coordonnées des personnes intéressées à s'engager dans ce dossier ou simplement à recevoir plus d'information.

Rappelons que les anciennes lagunes de Mercier, situées aux abords du rang Sainte-Marguerite, comptent parmi les sites les plus pollués au Canada. Il y a 40 ans, une autorisation gouvernementale a permis d'y déverser des hydrocarbures qui ont contaminé ce territoire agricole sur 30 km carrés. Comme si cela n'était pas assez, la région s'est ensuite retrouvée avec un incinérateur de déchets liquides dangereux, le seul au Québec et le plus vieux au Canada, qui brûle jour et nuit des déchets en provenance du Québec, du reste du Canada et des États-Unis. À noter qu'aucune étude n'a encore été publiée sur l'impact de cette pollution sur la santé.

Source : Coalition nationale pour la décontamination de Mercier

http://lagunesdemercier.blogspot.com/

Dernière mise à jour : 03-12-2007

   
Citer cet article dans votre site web
Buzzer sur Québec Buzz

Commentaires utilisateurs  Fil RSS des commentaires
 

Evaluation utilisateurs

   (0 vote)

 


Ajouter votre commentaire
Nom
E-mail
Titre  
 
Commentaire
  Caractères restant:  
   m'avertir par mail si ce commentaire est suivi
  Cette image contient un texte  brouillé , il utilise une combinaison de couleurs, de taille de polices, fond d
Veuillez introduire ce que vous voyez:

   
   

Aucun commentaire posté

 
< Précédent   Suivant >

Nouveauté!

Recherche

Syndication

Syndication